Année 2009 

         Comme les Chinois ont une année du dragon, une du tigre, une du singe etc., l’année 2009 chez NORMANI est connu comme « l’année de l’écuyer ». Pourtant, pour être plus correct, on ne devrait pas les appeler « les écuyers » parce que cette année ils sont devenus « les catapultiers ». C’est exact – la grande année des catapultiers! Le mot « écuyer » est cependant largement utilisé chez nous, alors l’année de l’écuyer...

            En fait, il n’y a pas de raison pour mentionner les chevaliers, ils ont – comme d’habitude – monté les chevaux, joué les jeux de tournoi, jouté, escrimé... Mais les écuyers – ils portaient les armures, les boucliers et les armes, escrimaient, jetaient les marteaux, faisaient du feu à l’aide d’une fusil, couraient, portaient les casques, tiraient de la catapulte (du couillard, pour être exact) et même parlaient français! Je crois que ceci est la meilleure place pour proclamer leurs noms, pour leur gloire éternelle et pour qu’ils ne soient jamais oublié! Les-voilà:

            Valer (appelé aussi Valer), Mathias (nommé Matus) et Jacques et Jacques (surnommés Miro et Milos ou bien les frères Zajace), commandés par le fameux héraut d’armes – Messire Godefroy de Charny.

            Cette année, deux jours avant la première – comme d’habitude – on manquait encore plein de choses (même la catapulte!), alors nous avons travaillé beaucoup et dormi peu. Nous avons amélioré tout ce que l’on avait pu améliorer, surtout nous avons réglé la catapulte longtemps... Les garçons avec Gogo et Jaro Matejka ont lentement, peu à peu, quand je ne regardais pas, ajouté des pierres dans les paniers de la catapulte jusquà ce que les paniers ont été surchargés et la catapulte a tiré à 70 mètres! Seulement s’il n’avait pas plu tous les jours... Dans la pluie nous avons démonté le campement à Trencin, chargé le camion et même bougé à Sedan.

            A Sedan nous avons monté le camp encore au soleil, mais puis, traditionnellement, il pleuvait et pleuvinait durant un mois. Cependant, le Destin intervenait chaque jour à 15h00 et les spectacles se passaient en plein soleil. Et pendant le mois d’août il faisait beau tout le temps – quelles vacances! Vu tout étant fait et les spectacales se passants bien, nous avons eu le temps pour des voyages, des excursions, des brocantes et des activités sportives. Nous avons réussi à avoir les clés du club canoe-kayak et donc nous avons passé presque tous les soirs au lac. Nous avons même représenté la Slovaquie dans les matchs internationaux en kayak-polo! Les Français nous ont battu la plupart des fois, mais nous nous sommes toujours bien amusés. Cependant, chaque congé doit connaître une fin et alors nous sommes revenus à la maison, tant pis... Qu’elle a été bonne, cette année!